Ouvrir le menu

Un emblème pour la République du Jura

emblemeEn premier lieu, centrale, à cœur, il y a la figure originelle protectrice et généreuse de la Vouivre. Elle habite nos légendes et inspire. Le plus bel hommage lui a été rendu par Marcel Aymé. Elle dresse haute en dextre l’épée de Lacuzon, symbole des combattants et soldats Jurassiens de toutes les époques. Le pommeau de l’épée est le souci de Lacuzon. L’escarboucle a la forme du croissant d’argent de gueule qui figure dans de nombreux blasons Jurassiens. La lune est sans doute le seul endroit où il n’y a pas de Jurassien. Le bouclier de la Vouivre s’orne de la croix écotée des partisans comtois. De part et d’autre, dextre et senestre, le regard se porte sur la colonne antique et la colonne de la forêt de Chaux, calcaire, c’est sûr ! ; sapin des monts « pour y puiser la force et le courage dans la tradition de la liberté » (Edgar Faure 1952), encadrent en chef un coq tétras, encore plus orgueilleux que le coq Gallus ; la tête du taureau montbéliard Martien de Jura Bétail (25/12/1976–17/10/1989) : Martien est l’ancêtre fondateur le plus représenté dans les pedigrees de l’actuelle population femelle montbéliarde, fécond le gaillard ! La forme la plus usitée de l’emblème est sa version simplifiée centrée sur la figure de la Vouivre.

Merci à Alexandre Debrot illustrateur pour le dessin.

Joël Simon